Nos actualités

France 3 Normandie a visité un potager d’entreprise On Va Semer

« Et si les espaces extérieurs d’entreprises devenaient des jardins comestibles ? L’idée a germé dans l’esprit de Delphine Breuil. Depuis un an, cette jeune femme installe des potagers dans des sociétés publiques ou privées avec une idée : On Va Semer tous ensemble ! »

Dans un reportage de France 3 Normandie du 29 octobre 2018, une équipe de journalistes nous a suivi pour le dernier atelier de l’année dans un potager installé et animé par On Va Semer. Quatre minutes qui mettent en lumière un autre jardin collaboratif qui est sorti de terre en mai 2018.

Ce potager est  basé à Bolbec, dans l’enceinte du site d’Oril Industrie. Au total, un groupe d’une trentaine de jardiniers vient arroser, désherbé et planté régulièrement depuis le démarrage de ce nouvel espace collaboratif hors des murs de l’entreprise. L’occasion pour les participants de faire une pause au vert, de se rencontrer autour d’autres thématiques que le travail et de goûter à quelques produits transformés issus du jardin tels que des infusions fraiches, des confitures,etc.

Dans cette vidéo, tout est dit : cohésion, bien-être, santé, amélioration du cadre de vie…Vous verrez comment un potager collectif peut être un support idéal pour la motivation des équipes et pour l’engagement d’une entreprise en faveur de la biodiversité.

La production récoltée est distribuée aux jardiniers volontaires et utilisée en cuisine, dans le restaurant d’entreprise. De cette manière, tout le monde peut profiter des légumes et aromates cultivés dans le jardin d’Oril Industrie.  Le jardin est placé au niveau des baies vitrées du restaurant… de la fourche à l’assiette, on ne peut pas faire de circuit plus court que celui-ci ! Pour le bonheur des collaborateurs qui peuvent, sans même venir jardiner, profiter de la vue des végétaux. Légumes, fleurs, aromatiques, les couleurs viennent égayer la pause déjeuner au quotidien au sein de l’entreprise.

Encore une fois, ce potager normand a été dessiné et mis en place avec l’aide de Sébastien Murciano, permaculteur du Marais Vernier.

Tags: